Mortier en bois d'olivier diamètre 7cm

Mortier en bois d'olivier diamètre 7cm

Mortier en bois d'olivier diamètre 7cm

✦ Chaque pièce est unique! C'est donc la pièce photographiée que vous recevrez si vous passez commande! ✦                                                     

Le bois d'olivier est toujours magique par son veinage insolite et ses formes chaque fois différentes.

mortier7cmA

11,00 €

Ajouter au panier

Mortier en bois d'olivier diamètre 7cm : Qu'est-ce que c'est ?

✦ Si vous passez commande, c'est cette pièce que vous recevrez, et pas une autre ✦

Qui suis-je?

Mortier en bois d'olivier méditerranéen simplement huilé.

Cet article est fabriqué de façon artisanale

- Diamètre extérieur: 6,5cm env. 

- Diamètre intérieur: 5cm env.

- Hauteur totale: 5cm env.

- Longueur totale du pilon: 10cm env.

- Poids: 110g environ

Dans cette taille de mortier, vous pourrez écraser du gros sel, piler des épices ou écraser quelques gousses d'ail.

Entretien:

Si vous devez laver votre mortier, faites-le à la main, jamais en machine. Faites-le ensuite sécher à l'envers. De temps en temps, passez un peu d'huile sur tout votre mortier. L'huile nourrit et embellit le bois d'olivier qui se patinera lentement avec le temps. Ainsi, il traversera les années sans problème!

L'arbre et sa vie:

L'olivier est un arbre fruitier qui produit les olives, consommées de multiples façons et dont on tire l'huile d'olive. L'arbre appartient curieusement à la même famille que les lilas! Il a un bois noueux et tourmenté, à la fois dur et dense. Il peut atteindre 15 à 20 mètres de hauteur et vivre plusieurs siècles. Les feuilles, ovales et coriaces, sont vert foncé sur le dessus et vert clair argenté sur le dessous. Elles sont persistantes, l'arbre est donc toujours vert. En cas de sécheresse, les feuilles se rétractent et bloquent l'activité de photosynthèse au détriment des fruits, mais permettant la survie de l'arbre.

Les fleurs sont minuscules, blanches, groupées en petites grapes et apparaissent en fin de printemps sur les rameaux agés de 2 ans. Au mieux 10% de ces fleurs produiront une olive...!

La peau de l'olive, est recouverte d'une matière cireuse imperméable à l'eau. Sa pulpe est riche en matières grasses. Le fruit, d'abord vert, devient progressivement noir à maturité. Quand au noyau, très dur, il produira peut-être un jour un nouvel olivier mais à certaines conditions seulement. En effet, dans la nature, seules les olives dont les noyaux seront passés dans le tube digestif de certains oiseaux comme les pies auront une chance de germer. En effet, leur suc digestif attaque le noyau en l'amincissant, permettant ainsi sa germination s'il est rejeté au bon endroit par l'oiseau! En culture, on reproduit ce phénomène en passant les noyaux dans de l'acide. 

Les plus beaux fruits seront traités en olives de table et devront être récoltés à la main avant leur chute de l'arbre, les autres olives, abîmées ou récoltées mécaniquement, seront broyées et pressées afin d'extraire l'huile qui est une des meilleures huiles alimentaires connues. Pour la produire, on broie tout d'abord les olives pour en faire une pâte, puis on presse cette pâte afin d'en extraire le jus que l'on fera ensuite décanter. Chaque huile possède un goût unique propre à son terroir, à la variété de l'arbre et aux conditions de son extraction, un peu comme pour le vin. On peut broyer les olives vertes qui donneront alors une huile puissante et fruitée, alors que les olives noires donneront une huile plus jaune et plus douce. L'extraction doit impérativement être réalisée à froid, soit en-dessous de 27°, sous peine d'altérer le goût de l'huile. L'huile d'olive rancit moins vite que d'autres huiles et se conserve mieux si elle est entreposée au frais et à l'ombre. Elle se trouble à partir de 5° et se solidifie totalement à -6°.

Il existe plusieurs sous-espèces d'olivier adaptées aux régions du pays où elles prospèrent.

Jusqu'à ses 35 ans, l'arbre se développe et augmente progressivement sa production d'olives. Entre 35 et 150 ans, il atteint sa pleine maturité et sa production optimale. Au-delà de 150 ans, il vieillit doucement et sa production est parfois moins bonne. Un olivier produit de 15 à 50 kg d'olives par an, mais certains vieux oliviers peuvent produire jusqu'à 400kg par an. Sa longévité est telle qu'elle dépasse celle du chêne. En Provence, on dit qu'"à 100 ans un olivier est un jeune homme"!.  

Il est impossible de connaître l'âge d'un olivier avec certitude, du fait du veinage très aléatoire du bois rendant impossible le comptage des cercles du bois, et de l'irrégularité de la croissance de l'arbre. L'âge de l'arbre n'est donc qu'une estimation réalisée par le diamètre et l'aspect. Plusieurs arbres en Afrique du Nord sont considérés comme antérieurs à la naissance de Jésus. Aux abords du pont du Gard, on trouve 3 oliviers millénaires dont l'un a été planté en 938...!!!

A l'état naturel, l'olivier produit des rejets à partir de la souche et ainsi, ne meurt jamais vraiment de vieillesse...!!! L'olivier qui le remplace est littéralement un clone de l'arbre d'origine. L'arbre peut néanmoins mourir par l'excès d'humidité du sol mais surtout par l'effet du gel. En effet, l'arbre ne résiste généralement pas à une température inférieure à -15°. Il supporte en revanche parfaitement bien la sécheresse, même exceptionnelle, et les vents violents ne le dérangent pas non plus.

L'huile d'olive a des effets bénéfiques sur la santé notamment sur le plan cardio-vasculaire et sur le cholestérol. On l'utilise aussi pour les soins de la peau et des cheveux. 

Le savon de Marseille et son ancêtre le savon d'Alep, sont tous 2 faits en grande partie à base d'huile d'olive.

Même les feuilles de l'arbre sont bénéfiques pour la santé et sont utilisées en tisanes notamment.

Un peu d'histoire:

L'olivier sauvage existait au Sahara 11000 ans avant notre ère. La domestication de l'olivier aurait eu lieu entre 3800 et 3200 ans avant J.-C. On extrayait déjà l'huile dès 4000 ans avant J.-C. en Syrie et à Chypre.

Selon Pline l'Ancien, l'olivier était encore absent d'Italie en 500 avant J.-C. La création de l'Empire romain favorisera le développement des cultures et de la production d'huile en Europe du Sud.

Ce sont les espagnols qui vont introduire l'olivier en Amérique dans leurs colonies comme l'Argentine, le Mexique, le Pérou et jusqu'en Californie.

Depuis l'Antiquité, l'olivier représente la force, la sagesse et la fidélité, l'immortalité et l'espérance, la richesse et l'abondance. Dans la Bible, c'est aussi la colombe lachée par Noé qui revient avec un rameau d'olivier dans son bec après avoir trouvé une terre émergée.

En France, c'est François 1er qui a favorisé le développement de l'olivier en exemptant son huile du paiement de la dîme en 1535. Mais 2 phénomènes vont amener le déclin de cette production:

- Tout d'abord la révolution industrielle qui va provoquer au XIXe siècle une reconvertion en Provence et dans le Languedoc vers la viticulture, avec une concurrence accrue des huiles moins chères de Tunisie notamment

- Enfin, et surtout, le gel de 1956 qui tuera 6 des 11 millions d'arbres du sud de la France. La chute de la production continuera jusqu'en 1995. Depuis cet épisode dramatique, rien qu'en ce qui concerne les olives, la France importe plus de 60% de sa consommation de pays hors de la CEE. Certains arbres gelés sont repartis de leur souche (ils ont "recépé" selon le terme utilisé en provence), beaucoup d'autres ont dû être hélas arrachés. Aujourd'hui, des politiques d'aide à la plantation sont mises en place, mais il faudra du temps avant de parvenir à reconstituer les plantations.

C'est ce gel qui, en détruisant la majorité des arbres du Sud de la France, a donné l'idée à certains, à l'époque, de tenter de travailler ce bois mort disponible en quantité. C'est ainsi que le travail du bois d'olivier a commencé, car avant, on ne s'en servait que comme bois de chauffage...!!!

                                                                    

En complément de ce produit, nous vous recommandons :